Actualités

Suivez-nous au quotidien

Côté… Back to présentiel

Tout a une fin… ou presque.

Après la réouverture des terrasses et des intérieurs de restaurants, l’allègement du couvre-feu, les salariés ont la possibilité de revenir sur leur lieu de travail.

 

Adieu télétravail, bonjour présentiel

 

Se rendre au travail, papoter devant la machine à café avec ses collègues, faire des pauses entre les tâches diverses et les réunions… Il va falloir se réhabituer à cette routine remplacée par le télétravail depuis quasiment un an et demi.

Alors que beaucoup se réjouissent à l’idée de quitter le foyer pour retrouver l’ambiance du bureau et ses contacts sociaux, d’autres s’inquiètent de ce retour sur site.

Se lever plus tôt, prendre les transports, affronter les embouteillages quotidiens, autant de contraintes qui ne les enchantent guère. Le télétravail a été fortement apprécié chez certaines personnes qui ont fini par s’adapter au confinement et ont de ce fait, changé leur façon de vivre.

Et voilà qu’on leur demande, à nouveau, de changer de vie. Tout changement étant parfois difficile, l’idée de quitter les tongs ou les pantoufles pour réendosser la panoplie du parfait cadre peut s’avérer compliquée. Retrouver un rythme abandonné depuis tant de mois et l’enthousiasme -censé aller avec- ne sont pas forcément au rendez-vous.

 

Un retour sous conditions

 

Cela dit, le ministère du Travail laisse la main aux entreprises : les employeurs, en accord avec les salariés, décident du nombre minimal de jours de télétravail dans la semaine, au moins pour les activités qui le permettent.  Pour connaître la politique de télétravail de son entreprise, il faut se renseigner auprès des DRH.

Tout le monde n’est pas forcément logé à la même enseigne, selon le secteur d’activité… et son état général, comme par exemple, les personnes vulnérables avec des antécédents cardiovasculaires, les diabétiques et autres maladies immunodépressives. Si un employé ne peut travailler à domicile, l’entreprise doit mettre à sa disposition un bureau individuel, régulièrement désinfecté et adapter ses horaires de travail pour lui éviter un trop grand nombre de contacts.

Dans l’entreprise, on ne plaisante pas avec la santé et la sécurité des salariés et un nouveau protocole est préconisé par le ministère du Travail. Ce dernier rappelle toutefois que « travailler depuis chez soi reste une des mesures les plus efficaces pour prévenir le risque d’infection au Covid-19. »

 

Un protocole sanitaire strict

 

Si le protocole sanitaire est supposé s’alléger pour faciliter la rentrée professionnelle in situ, les gestes barrières restent de mise dans le strict respect des conditions sanitaires. Le port du masque est bien entendu systématique dans l’entreprise et les endroits collectifs clos. Vous pouvez tomber le masque si vous êtes seul dans votre bureau, mais gardez-le à portée si un collègue entre dans votre espace.

En open space, une distance physique d’un mètre minimum est à respecter tout en évitant le face à face. Quant à l’open Flex, il est fortement conseillé d’avoir dorénavant un poste dédié, de ne pas ou plus partager les souris et les claviers et de penser à les désinfecter dans le cas contraire.

Nettoyage, ventilation, aération des locaux, restriction des contacts rapprochés deviennent la règle. De même, un sens unique de circulation, avec marquage lisible au sol, doit être indiqué pour éviter tout croisement ou retour en arrière. N’oubliez pas votre boussole ou votre plan intérieur, vous en aurez besoin ! Quant aux réunions de visu, le nombre maximum de personnes autorisées devra désormais figurer sur la porte de la salle.

Des consignes sont également en vigueur dans la cantine, comme le précise ce document https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/doc_cnam_fiches_covid_restaurants-v9.pdf . Les réfractaires au restaurant d’entreprise pourront toujours manger dans leur bureau s’il est individuel ou dans un local aménagé à cet effet.

Côté formation, JM et ses professeurs répondent toujours présents pour vous accompagner dans tous vos projets linguistiques ! https://www.jm-formation.com/prestations/formations-langues-etrangeres/

Côté…Agenda de juin

                                       Mai plutôt frais, Juin plutôt chaud.

 

 

 

BIENNALE DE LA DANSE

Du mardi 1er au mercredi 16

La 19e édition de cet événement mondial se place sous le signe de l’Afrique et des jeunes danseurs de ce siècle. Plusieurs lieux, plusieurs manifestations, demandez le programme https://www.labiennaledelyon.com

 

UN PETIT PRINCE PARMI LES HOMMES

Jusqu’au 7 novembre

Le Petit Prince de Antoine de Saint-Exupéry fête ses 75 ans ! Tout ce que vous avez toujours voulu comprendre et connaître sur ce personnage, sur son auteur  et leur histoire, est réuni à la Sucrière, quai Rambaud (quartier Confluence). Réservation obligatoire sur le site http://expo-saintexupery.com

 

EXPOSITION ROBERT DOISNEAU

Jusqu’au 12 décembre

“Portraits d’artistes et vues de Lyon” est à découvrir au musée Jean Couty, 1 place Henri Barbusse à St Rambert (face à l’île Barbe). L’occasion de voir les portraits de grands artistes du XXe siècle et des vues du Lyon d’après-guerre. https://www.museejeancouty.fr

 

RENDEZ-VOUS AUX JARDINS

Du vendredi 4 au dimanche 6 juin

Des parcs et des jardins publics mais aussi privés ouvrent leurs portes gratuitement pendant ces deux journées. L’occasion de découvrir la Cressonnière de Vaise ou encore le Parc des plantes et des Chartreux. Visites guidées et activités gratuites, réservation obligatoire : http://www.nature.lyon.fr/nature/sections/fr/evenements4737/rendezvous_jardins/

 

IMPRESSIONS SYMPHONIQUES

Vendredi 11

Debussy Ravel, Roussel et Fauré sont au programme de ce concert au Temple du Change, Eglise Réformée, 3 quai Victor Augagneur dans le 3e. Interprétation de Philippe Fournier et les solistes de l’Orchestre Symphonique Confluences. RDV à 20h https://www.lyon.fr/evenement/musique/impressions-symphoniques

 

LYON BD FESTIVAL

Samedi 12 et dimanche 13

L’incontournable RDV de la Bande Dessinée contemporaine présente sa 19e édition et accueille quelques 50 invités : des auteurs confirmés, des talents à découvrir, des coloristes, scénaristes, et créateurs. Autant d’expos, de rencontres et d’animations. https://www.lyonbd.com

 

SALON DES ARTS ET DES SAVEURS

Dimanche 13 juin

Des peintures, des dessins, des photos, de la poterie, des fromages, des bières artisanales et locales…Une jolie balade pour tous les goûts !  C’est à Curis au Mont d’Or, dans la salle du Vallon. Renseignements 04 78 98 18 31

 

FÊTE DE LA MUSIQUE

Lundi 21

Pour compenser le manque de spectacles pendant les mois de pandémie, la fête de la musique, cette année, va durer jusqu’au 31 juillet ! 5 semaines de festivités et de concerts les vendredis et samedis. Suivez les infos par affichage, radio et autres médias !

 

OSEZ LES GALERIES

Samedi 26 et dimanche 27

20 galeries lyonnaises ont créé un parcours d’art commun et gratuit à travers la Presqu’île. Le but est d’échanger avec le public, et “démystifier le rapport à l’art contemporain”. Les galeries participantes https://www.lyon.fr/evenement/exposition/osez-les-galeries

 

CUEILLETTE À LA FERME

Prendre l’air en famille ou entre amis près de Lyon, et cueillir ses fruits et ses légumes…

• Fraisochamp Route de Montluel,  01 Thil (04 78 06 27 28)

Légumes et fruits à cueillir, les plus difficiles à ramasser sont dans des grands bacs en bois près des caisses. Les enfants ne sont pas oubliés : des animaux (poules, canards, ânes, chèvres) et des petits tracteurs pour les enfants qui n’ont pas envie de trop marcher !  Une petite épicerie fine propose également des produits des 4 coins de France. https://www.cueillettefraisochamp.fr

Chez Chambe 325 route de Bel Air 69 Fleurieux-sur-l’Arbresle (04 74 01 25 99)

Une autre cueillette à la ferme, avec des légumes entièrement bio ! Après votre récolte, vous pouvez compléter vos courses dans le magasin à l’entrée de l’exploitation : des fruits, de la viande, des fromages… des produits des éleveurs et cultivateurs locaux. https://www.chezchambe.fr/en-bio/

 

 

 

 

 

 

 

Côté… Rappel

Toutes nos offres de formation sont éligibles au CPF.

Rappelez-vous que le 1er juillet 2021, vous perdrez vos heures de DIF si vous ne les avez pas validées au 30 juin.

Passée cette date, vos droits à la formation accumulés avant 2015 seront définitivement perdus.

N’attendez pas la dernière minute pour transférer vos heures de DIF sur votre CPF.

Si ce n’est fait, créez votre compte formation sur www.moncompteformation.gouv.fr  ou sur l’appli MonCompteFormation. Notre guide pour l’inscription https://www.jm-formation.com/wp-content/uploads/guide-cpf-2021.pdf

 

Pour choisir une formation linguistique avec JM FORMATION

Quand vous êtes sur la page d’accueil :

  • Case « Formation, métier, compétences » tapez la langue choisie
  • Sélectionnez « Formation en centre »
  • Localisation « Ste Foy lès Lyon » (sélectionnez Ste Foy Lès Lyon (69110) dans la liste)
  • Cliquez sur « Rechercher »
  • Déroulez jusqu’aux offres de JM Formation, où plusieurs heures vous sont proposées.

Si vous souhaitez faire votre formation à distance,

  • Cliquez sur « Formation à distance »
  • Descendez dans la page jusqu’à « Filtres » à droite,
  • Cliquez dessus, une fenêtre s’ouvre, descendez jusqu’au cadre Organismes de formation et écrivez « JM Formation »
  • Un cartouche bleu « Affichez les xxx résultats » apparaît sur la droite.
  • Déroulez et choisissez !

 

N’hésitez pas à contacter Melitta JANKO : janko@jm-formation.com ou au 06 77 00 26 42 pour plus de précisions !

Côté… 35 sur 4

Un petit casse-tête à venir. Et si nous ne travaillions que quatre jours par semaine ?

 

35h pour 5 jours

Imaginez un peu avoir votre lundi ou votre mercredi ou votre jeudi ou votre vendredi (pour profiter d’un vrai weekend de trois jours) de libre, ou tout autre jour de la semaine ouvrée.

Le contexte actuel nous invite de plus en plus à trouver du temps disponible pour soi et/ou pour les autres (famille, amis etc.)

Pas évident quand on travaille et que les journées ne durent que 24h. Même si nous sommes moins confrontés à l’immuable « métro-boulot-dodo » – avec le télétravail, le mot « métro » saute, il nous reste néanmoins le « boulot-dodo » au quotidien. En ces temps de pandémie, certains organismes professionnels préconisent même le « travailler plus » pour rattraper le temps perdu.

Mais convaincues que la productivité n’en pâtirait pas, quelques entreprises tentent la semaine de 35h sur quatre jours.

 

35h pour 4 jours ?

L’idée est plutôt séduisante : les salariés ne viennent pas travailler un jour de la semaine au choix, tout en conservant le salaire d’un 35h classique. Beaucoup d’employés et d’employeurs estiment que cela permet de trouver l’équilibre quasi idéal entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Et quel bonheur de profiter de sa journée à soi pendant que les autres travaillent !

Certes, la médaille a également son petit revers négatif. Si sur cinq jours travaillés, la présence correspond à 7h de labeur, une journée de moins dans l’entreprise signifie huit heures et plus à bosser chacun des quatre jours.

Et les journées deviennent plus longues. Les cadres, notamment, sont souvent débordés, sous pression : pas évident de boucler en 4 jours ce qu’ils réalisent parfois difficilement en 5.

Comme il s’agit de ne pas perdre son efficacité, autant s’organiser ou plutôt se réorganiser. Exit les longues discussions devant la machine à café ou les pauses continuelles, on se met au boulot ! On en profite pour se débarrasser des réunions inutiles que l’on peut remplacer par un petit coup de fil ou simplement un mail.

 

Pour quelques employés de plus

La semaine des quatre jours est loin d’être une idée due à la pandémie. Elle a germé dans les années 90 avec la loi Robien : les entreprises réduisaient le temps de travail en contrepartie d’une embauche en CDI d’au moins 10% de salariés tout en bénéficiant d’une réduction des cotisations patronales. Puis les lois Aubry sur les 35h ont changé la donne. Aujourd’hui, une entreprise souhaitant passer à 4 jours par semaine ne bénéficie plus de ces allègements.

Pour beaucoup d’observateurs, la semaine de 4 jours serait réalisable si l’entreprise embauchait. Certains de nos voisins européens – l’Espagne et l’Allemagne – étudient sérieusement la possibilité de réduire d’une journée le temps de travail hebdomadaire. En France, le débat est pour l’instant au point mort, mais reste ouvert.

Quel que soit votre rythme de travail ou vos horaires, JM s’adapte à chacun d’entre vous pour répondre au mieux à vos besoins !

 

 

 

Côté…Agenda

L’adage “En mai, fais ce qu’il te plaît” dépend encore de la réouverture des lieux culturels…et donc des prochaines déclarations gouvernementales. Affaire à suivre !

 

 

 

EXPO À CIEL OUVERT

Jusqu’au mardi 4 mai

Une expo éphémère en partenariat avec l’afficheur JC Decaux. Une vingtaine de jeunes artistes présentent leurs œuvres sur les panneaux d’affichage en ville. Reportage à écouter: https://www.fip.fr/evenements/a-ciel-ouvert-exposition-dans-les-rues-de-lyon

Renseignements https://www.lyon.fr/sites/lyonfr/files/content/2021-04/Affiches-Lyon.pdf

 

OPEN PARC

Du lundi 17 au dimanche 23

Le tournoi de tennis masculin ATP 250 sur terre battue revient au Vélodrome du Parc de la Tête d’Or. Sont annoncés Richard Gasquet, David Goffin, Matteo Berrettini, Dan Evans, Gaël Monfils, entre autres…https://openparc.com

 

CÔTE JARDINS

Du dimanche 30 mai au dimanche 6 juin

Villeurbanne fête le printemps avec ce festival de la nature en ville dans les parcs et les jardins. Balades, marchés aux plantes, découvertes et autres animations (avec un nombre de participants limité) sont ici programme_cote_jardins_2021_villeurbanne

 

UNE SALADE, CESAR ?

Jusqu’à fin juin

Voici une visite à faire depuis son salon : le musée Lugdunum propose une exposition virtuelle autour de l’alimentation des Romains qui, rappelons-le, ont fondé Lyon (alors Lugdunum) en -43 avant Jésus-Christ. Que mangeaient-ils ? Comment conservaient-ils leurs aliments ? Une découverte virtuelle et ludique à partir d’un plan de maison romaine avec les différentes pièces. À faire en famille ou entre amis… https://www.lyon.fr/evenement/exposition/visite-virtuelle-de-lexposition-une-salade-cesar

 

QUELQUES ( autres ) IDEES DE PROMENADES

 

• Lyon a aussi son “Wall of Fame”… Le mur des cinéastes venus pendant le Festival Lumière (tous les ans en octobre) est installé sur les murs du parc de l’Institut Lumière. En attendant la réouverture du musée, tous les grands du 7e art passés par Lyon y figurent… Rue du 1er Film, Lyon 8e – Métro Montplaisir-Lumière.

• Encore des balades sympas, dans la nature, autour de Lyon à découvrir : https://lyon.citycrunch.fr/5-nouvelles-balades-natures-a-moins-de-10km-de-lyon/2021/04/02/

 

QUELQUES MARCHES DE LYON

 

• Alimentaires

La Croix-Rousse – 4° arrondissement (les matins du mardi au dimanche) le long du boulevard

Quai Saint Antoine –  2° arrondissement (les matins du mardi au dimanche)

Quai Victor Augagneur – 3° arrondissement (les matins du mardi au dimanche)

• Les marchés de producteurs

Place Carnot – 2° arrondissement, les mercredis après-midi de 16 à 19h

Sainte-Foy-Lès-Lyon, le vendredi après-midi de 16 à 19h30, rue de Cuzieu

• Les marchés bio

Place Valmy – Vaise 9° arrondissement, le mardi matin de 7h à 13h

Place Ambroise Courtois – 8° arrondissement, le mercredi après-midi de 15h à 19h30

Boulevard de La Croix-Rousse – 4° arrondissement, le samedi matin de 6h à 12h00.

Place Cormette, St Jean – 5° arrondissement, le jeudi matin de 6h à 12h30

 

 

 

 

 

 

Coté…Évaluation

Que ce soit sur l’application moncompteformation ou sur le portail www.moncompteformation.gouv.fr il est désormais possible d’évaluer les formations que vous avez choisies, c’est-à-dire mettre une note entre 1 et 5.

Le but avoué est de mettre en avant la qualité de la formation pour aider -pour ne pas dire influencer- les futurs formés à en choisir une en toute autonomie à partir de critères neutres et pertinents.

5 critères sont ainsi pris en compte : l’accueil, le contenu de la formation, l’équipe de formateurs, les moyens mis à disposition et l’accompagnement.

Les futurs stagiaires auront également la possibilité de choisir leur formation en filtrant les résultats de leur recherche par note !

Chez JM Formation, nous avons l’habitude d’adresser à chaque stagiaire un questionnaire de satisfaction détaillé en fin de formation dans lequel, outre la formation en elle-même, l’encadrement de la formation (accueil et formateur), la ponctualité, les objectifs atteints et le travail personnel sont à évaluer. Ce document permet également de nous laisser des commentaires toujours utiles pour affiner et/ou revoir notre méthode de formation.

Nous étudions chaque évaluation, autant dire que ce retour est très important pour nous.

JM privilégiant toujours le côté humain, il est très facile de nous contacter par mail ou par téléphone pour toute remarque concernant la formation en cours. Notre investissement est sans faille : nous travaillons certes, pour vous, mais aussi avec vous. Savez-vous pourquoi jusqu’à présent, aucun stagiaire n’a interrompu sa formation ? Réponse ici : https://www.jm-formation.com/wp-content/uploads/Fiche-Pourquoi-0-abandon.pdf