Actualités

Suivez-nous au quotidien

Côté… Agenda

                                                         “Voilà l’été, voilà l’été…”

 

FÊTONS L’ETE

Juillet / Août

Des concerts, des expos, des manifestations pour toutes et tous, tout âge… La programmation 2019 est très éclectique. Demandez le programme

 

LYOLA !

Du lundi 1er au mercredi 3

Le festival du film germanique reprend ses quartiers d’été place d’Ainay à partir de 21h45 : 3 séances gratuites avec bières et bretzels. Trois films en VOST, à voir ou revoir en plein air. Ouverture le lundi avec Gundermann, le mardi Transit et Casting le mercredi. Une manifestation proposée par le Goethe Institut de Lyon.

 

 

LaFOURCHETTE

Du lundi 1er au dimanche 21

Voilà de quoi régaler vos papilles ! 40 restaus lyonnais participent à cette manifestation dont le principe est simple : selon les menus, les prix sont bradés de -40 à -50% ! L’occasion de découvrir toutes sortes de cuisines ! Liste des restaurants participants ici.

 

SOIREE CINE-KARAOKE

Samedi 6

Pour fêter les 40 ans de la comédie musicale Grease, l’Ecran Pop organise une soirée spéciale karaoké en plein air, place Ambroise Courtois dans le 8e arrondissement où le film sera projeté en VO, version cinéma-karaoké. Chacun pourra pousser la chansonnette, les paroles défileront sur l’écran.

 

COUPE DU MONDE de FOOT FEMININE

Finale le dimanche 7

La France est éliminée mais les deux finalistes s’affrontent au Groupama Stadium de Décines !

 

LES DIMANCHES DE L’ÎLE BARBE

Tous les dimanches, du 7 au 21 juillet

9 spectacles de rue gratuits sont proposés dans les jardins de l’Île Barbe, de 15h à 20h.

 

LES MARDIS DES SALSEROS !

Tous les mardis, dès le 9 juillet, en juillet et Août

Venez vous initier à la salsa cubaine et ses dérivés (merengue, cumbia, bachata…) tous les mardis, de 20h à 22h sur la Place Gailleton dans le 2e. Initiations gratuites + bal !

 

TOUR DE FRANCE et SAUCISSON à St Symphorien

Samedi 13

Le Tour de France va passer dans ce magnifique petit village des Monts du Lyonnais : St Symphorien sur Coise est également la capitale nationale du saucisson sec, 1/4 de la production française étant fabriquée dans l’industrie locale “Cochonou”, fournisseur officiel du Tour. À cette occasion, l’entreprise organise une grande fête avec bar à saucissons, dégustations et de nombreuses manifestations.

 

FÊTE NATIONALE

Samedi 13 & Dimanche 14

• Samedi 13, dès 17h30 : défilé militaire du cours Vitton à la place Lyautey Lyon 6e, où se déroule le défilé des troupes à pied et/ou motorisées

• Dimanche : plusieurs événements festifs sur les berges – Tirage du feu d’artifice depuis Fourvière à 22h30

• Bal sur les quais de Saône entre le pont Maréchal Juin et le pont Bonaparte.

 

CINEMA SOUS LES ETOILES

Du lundi 15 au jeudi 18

19e édition du festival du quartier d’Ainay dans le 2e : 4 soirées pour découvrir ou redécouvrir des classiques du 7e art. Cela se passe place de l’Abbaye, c’est gratuit et le thème cette année est “Hôtel”. Au programme  dans l’ordre : Barton Fink (des frères Cohen), 2046 ( de Wong Car Waï), Youth  (de P.Sorrentino) et Lost in Translation (de Sofia Coppola). Séances à 21h45, avec buvette et pop-corn !

 

DIMANCHES EN MUSIQUE

Dimanches 21 juillet, 4 août et 25 août

Les jardins du Musée Gadagne dans le Vieux Lyon (1 place du Petit Collège) accueillent des concerts sous les arbres à partir de 16h30 les dimanches d’été.

 

LA NUIT DES ETOILES

Vendredi 2 août

Soirée découverte de l’astronomie et d’observation du ciel autour du thème des 1ers pas sur la lune (50 ans déjà!). De 20h à minuit, au Parc du Vallon, 12E rue du Château de la Duchère Lyon 9e. Téléscopes et lunettes fournis. C’est gratuit et recommandé de 9 à 99 ans ! Renseignements au Club d’Astronomie Lyon Ampère

 

FESTIVAL WOODSTOWER

Du jeudi 29 août au dimanche 1er septembre

Le festival de musique et art de rue revient au Grand Parc de Miribel-Jonage. Concerts, spectacles et animations sont au programme !

 

 

LES CONFERENCES EMBARQUEES

Samedi 31 août

À l’occasion des 80 ans du CNRS, les scientifiques vous donnent RDV au Parc de la Tête d’Or, Pelouse de la Centauresse (près de l’entrée Porte des Enfants du Rhône) de 14 à 18h.  Expos et conférences flottantes autour de la biologie, des maths, de l’archéologie… Le tout d’une manière ludique !

 

 

 

Côté… Canicule

Cette dernière semaine de juin s’annonce caniculaire. Pour ne pas suffoquer au travail, quels sont les droits des salariés et des managers ?

Que dit la loi ?

Le Code du travail le précise, l’employeur a l’obligation de d’assurer la santé et la sécurité de ses employés.

Si un salarié estime qu’un danger « grave et imminent » le guette, il peut alors exercer son « droit de retrait » c’est-à-dire qu’il peut interrompre son activité jusqu’à ce que l’entreprise mette en place des mesures de préventions adaptées.

Une situation restée plutôt rare jusqu’à présent, selon des avocats en droit du travail : utiliser les températures caniculaires pour invoquer un potentiel droit de retrait ne se produit pas tous les quatre matins.

Toutefois, le Code ne spécifie pas la température maximale à ne pas dépasser.

Dites 33 !

L’INRS, comprenez l’Institut National de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, recommande une température inférieure à 33°C.

Les jours de canicule, l’employeur doit effectivement garantir le « confort thermique « de ses employés et prendre toute mesure nécessaire pour rafraîchir les locaux !  Dans le cas contraire, le salarié peut se retourner contre lui, dénoncer le préjudice et obtenir réparation. Les poursuites sont possibles en cas d’abus, de part et d’autre, contre chacun.

 

Travailler dans une ambiance fraîche quand l’extérieur est un four n’est pas toujours facile, selon les locaux occupés. Les professeurs de JM qui travaillent à l’extérieur apprécient les climatisations des entreprises dans lesquelles ils professent. Pas de sudation à grosse goutte lors des formations données dans notre centre : nous sommes équipés de ventilateurs et la proximité des grands arbres feuillus nous apporte un certain confort et bien-être !

Côté… RGPD

Rappelez-vous : il y a un an, le RGPD (le règlement européen sur la protection des données) entrait en vigueur pour encadrer la collecte et le traitement des données personnelles par les entreprises.

Pour mémo, notre article (envoyé ensuite via mail à toutes et à tous)

 

Bilan

12 mois plus tard, beaucoup de salariés français ne sont pas convaincus par les actions de leurs employeurs quant à l’encadrement et à la collecte de leurs données personnelles. 43% seulement sont persuadés que ces dernières sont stockées de manière responsable et sécurisée par leur entreprise.

Ce pourcentage s’avère plutôt bas par rapport au reste de nos concitoyens européens qui, à 56%, accordent leur confiance à leur employeur, pour tout ce qui concerne le stockage et l’utilisation de leurs données.

Toujours méfiants, les Français pensent que le stockage de leurs données n’est pas  sécurisé par leur employeur. Et un tiers d’entre eux s’inquiète du devenir de leurs données personnelles.

 

Crainte

Effectivement, 34% des salariés de l’Hexagone s’inquiètent de la sécurité de leurs données. A l’heure des cyber attaques et hackings en tout genre, les Français craignent que les systèmes de sécurité informatique de leur entreprise ne soient pas performants et que leurs données ne soient pas aussi inviolables que l’entreprise le prétend.

Ces chiffres ne concernent pas tous les collaborateurs. Il apparaît selon une étude de Orifice View in Europe que 54% des 24-45 ans sont très confiants quant à la sécurité de leurs données, contrairement aux plus âgés : 36% se déclarent méfiants sur le sujet.

Différence générationnelle ? Les plus confiants restent ceux qui travaillent dans l’informatique (62%) suivis par l’industrie et les services financiers (50%).

 

Pour vivre heureux vivons cachés ? Chez JM, nous le rappelons et le crions haut et fort, les données que nous conservons sur nos stagiaires sont réduites à l’essentiel : poste, numéro de téléphone, formation linguistique choisie et nombre d’heures accordées. Rien qui ne soit strictement confidentiel, ni photo, ni adresse personnelle !

 

Côté… Déplacements

À l’heure où l’on demande aux Français de privilégier les transports en commun pour se rendre sur leur lieu de travail, force est de constater que 70% des salariés prennent leur voiture, selon des données de l’Insee.

 

N’en déplaise aux écolos…

 

Seulement 16% empruntent les transports en commun : métro, bus, tram voire train. Un choix déterminé par le lieu d’habitation. Dans les grandes villes, type Lyon ou Paris, ces modes de déplacements supplantent les voitures.

Mais quand on habite en banlieue, les fréquences des transports en commun ne sont pas toujours évidentes, ni fiables. Huit salariés sur dix prennent effectivement leur véhicule pour aller travailler, parcourant plus de 15 kilomètres dans un cas sur deux et plus de vingt-six dans un cas sur quatre.

4% se déplacent en moto ou autre deux-roues, motorisés ou non. Seuls 7% des salariés se déplacent à pied.

 

Selon les catégories socioprofessionnelles

 

Apparemment, cadres et employés utiliseraient moins leur voiture que les autres catégories socioprofessionnelles pour 63 et 65% d’entre eux, contre 75% des professions intermédiaires et 78% des ouvriers.

Cela s’explique majoritairement par le fait que les employés travaillent souvent à proximité de leur domicile et les cadres, bons élèves dans les grandes villes ou métropoles, emprunteraient plus volontiers les transports en commun. Le manque de parking gratuit sur ou proche du lieu de travail est aussi à prendre en compte dans ces habitudes.

Selon une autre étude diffusée en avril,  23% dépensent plus de 150€ par mois pour se rendre au travail. 70% des demandeurs d’emploi seraient également prêts à accepter un poste moins rémunéré mais plus proche de leur domicile, le coût des trajets aller-retour impactant le pouvoir d’achat de près de 30%.

Comme il faut de tout pour faire un monde, chez JM, nous faisons en fonction du lieu de nos cours, qui sont parfois relativement éloignés les uns des autres. Que ce soit à  bicyclette, en voiture, en transport en commun, ou à pied, notre seul maître mot est d’arriver… à l’heure !

 

 

 

Côté… Agenda

                                                         “Soleil de juin, luit de grand matin”

 

ENQUETE HARRY POTTER

Dimanche 2

À vos capes d’invisibilité pour vous fondre dans les rues lyonnaises et mener une enquête inspirée de l’univers de Harry Potter ! L’enquête dure 3h et commence à 13h30 ! Renseignements et inscription https://221banimations.com/events/mysteres-sortileges-lyon-02-06/

 

 

CONVERGENCE VELO

Dimanche 2

Le RDV des cyclistes urbains pour démontrer, si besoin était, que le vélo est écologique, pratique et convivial ! L’objectif de cet évènement est de rassembler quelques 3000 cyclistes pour une balade dans la ville. Départ et arrivée place Bellecour. Détails des rassemblements avant de gagner la place http://www.maisonduvelolyon.org 

 

 

L’ESTIVE

Dimanche 2

Le marché des créateurs des pentes de La Croix-Rousse investit la place de La Croix Rousse Lyon 4e. Une quarantaine de créateurs, artistes et artisans vous attend. Food trucks sur place, animations et ateliers créatifs pour les enfants de 10h à 19h.

 

COUPE DU MONDE FEMININE de la FIFA

Du vendredi 7 au dimanche 7 juillet

Pour mémoire, le Groupama Stadium Lyon Décines accueillera les 2 demi-finales et la finale. Mais en attendant, vous pourrez toujours vous rendre à Grenoble, au stade des Alpes,  pour assister à quelques matchs :

  • Dimanche 9 – 15h30 : Brésil-Jamaïque
  • Mercredi 12 – 15h : Nigéria- Corée du sud
  • Samedi 15 – 21h : Canada – Nouvelle Zélande
  • Mardi 18 – 21h : Jamaïque – Australie
  • Samedi 22 – 17h30 : 8e de finale

 

LE MONDE DE STEVE McCURRY

Du mercredi 5 au dimanche 21 juillet

Si vous avez raté l’expo, sachez qu’elle revient à la Sucrière, quai Rambaud : 200 photos imprimées grand format pour cette rétrospective des 35 ans de carrière du célèbre photographe américain.

 

LYON BD FESTIVAL

Du samedi 8 au dimanche 9

La fête du 9e art revient pour sa 14e édition, à l’Hôtel de Ville, au Palais de la Bourse, à l’Opéra et dans plusieurs lieux de Lyon. 200 autrices et auteurs en dédicace, pour des rencontres et des spectacles. À noter que le festival “off” continue jusqu’au 30 juin !

 

OPEN SOPRA STERIA

Du lundi 10 au dimanche 16

Voici la 4e édition du tournoi pro de tennis (ATP Challenger) avec des matchs au tennis Club de Lyon, 3 bd du 11 novembre à Villeurbanne. Parmi les têtes d’affiches, Benoît Paire, Pablo Andujar, Ramos-Vinolas, Krajinovic…http://www.opensoprasteriadelyon.com

 

FÊTE MEDIEVALE : “Nos armées se préparent”

Du samedi 15 au dimanche 16

La cité de Pérouges accueille sa 19 fête médiévale : des animations, des archers, de la fauconnerie, un marché médiéval, un défilé, des démonstrations pour petits et grands. De 14h à 22h30 le samedi et de 9h à 18h le dimanche ! Renseignements http://www.omf-perouges.org

 

FÊTE DE LA MUSIQUE

Jeudi 21

Des concerts gratuits dans toutes les villes et villages de France…De la musique pour tous les goûts, de tous styles.

Quelques suggestions à Lyon :

  • Concert de carillon à l’église St Pierre de Vaise (Lyon 9) de 18h30 à 19h30. Au programme des mélodies traditionnelles et des airs populaires
  • Orchestre Symphonique de Lyon sous le grand Dôme de l’Hôtel-Dieu, (Lyon 2) à partir de 20h
  • Du rock avec Kraspek Myzik, Place de la Croix-Rousse de 18h à 23h30
  • Place St Jean, de 17h à minuit : de l’indie folk, des reprises rock & pop, de l’électro, de la soul, du funk, reggae, jazz etc…

SISMO FESTIVAL

Du jeudi 21 au dimanche 23

3 jours de musique électro dans un cadre historique : le château d’Avauges à St Romain de Popey (30 mn à l’Ouest de Lyon). Demandez le programme :https://sismofestival.com

FÊTE DU QUARTIER DU VIEUX LYON

Dimanche 23

Avec pour thème ” au fil du temps”, la MJC du Vieux Lyon propose ateliers, animations, spectacles, concerts et bal de 16h à minuit, place st Jean. Renseignements au 04 78 42 48 71

 

NoFIT STATE CIRCUS

Du vendredi 28 au dimanche 30

Un spectacle de cirque dans le Parc de Lacroix-Laval à Charbonnière-Marcy l’Etoile ! Acrobatie, musique et magie pour un show inédit, intitulé Lexicon  et qui s’inscrit dans le cadre des Nuits de Fourvière.

 

 

Côté…Dico

La bataille de printemps reprend. Comprenez la bataille des mots entre les deux principaux dictionnaires français, le Larousse et le Petit Robert. Enrichissement garanti !

109 nouveaux mots pour le Petit Robert

Actualité oblige, certains mots liés à la crise des Gilets Jaunes font une entrée fracassante. Ainsi anticasseurs  prend sa place dans le dico nouveau cru, tout comme les lanceurs de balle de défense, les LBD au centre de nombreuses polémiques. Si vous ne comprenez pas de quoi il en retourne, il s’agit des armes utilisées par les policiers dans les opérations de maintien de l’ordre.

Autres apparitions bien contemporaines : le cyberharcèlement  et la cryptomonnaie sont dorénavant intégrés dans le Petit Robert. Plus sympa le hygge ou l’art de vivre à la scandinave fait également son entrée, aux côtés de boboïser qui nous vient du très usité bobo.

 Autres nouveautés

La France étant un pays de gastronomes, les termes serrano (le jambon espagnol) ramen, udon, soba (les nouilles japonaises) et même prosecco (vin pétillant italien) s’installent définitivement dans l’édition 2020, chaque mot ajouté dans le dico n’est en effet jamais supprimé !

Certaines expressions devenues populaires font également leur entrée : ainsi, malaisant définit une situation gênante ou ridicule ; transphobie désigne les agressions contre les personnes transsexuelles ; infoxest une info mensongère… La palme revient au mot ochlocratie… qui désigne le gouvernement par la foule ou la multitude.

150 nouveaux chez Larousse 

La concurrence est rude et l’éditeur n’a pas ménagé ses efforts pour se démarquer. Le locavorisme prend du galon. C’est en fait la consommation de fruits et légumes de saison produits localement pour favoriser le développement durable. De quoi klouker– comprenez se goinfrer, mot emprunté au breton – le cœur léger.

L’effet Coupe du monde de foot fonctionne toujours : Antoine Griezmann et  Kylian Mbappé trônent désormais dans les pages « noms propres »  aux côtés des anciens tels Zidane ou Platini.

Cet article ne se voulait pas suprémaciste et JM Formation ne l’est pas. Il s’agissait pour nous de jober(*) et de cadeauter(*) les milléniaux avec ces nouvelles appellations !

 

 

(*) travailler ( mot belge)

(*) faire des cadeaux (mot africain)