Côté…Réforme en Chiffres

Formation à distance qualification professionnelle tag cloudLes principales dispositions pour la réforme de la formation professionnelle sont entrées en vigueur le 1er janvier dernier avec le CPF. Un organisme spécialisé en formations juridiques et un conseil en management ont réalisé une enquête entre le 5 janvier et le 5 février derniers, auprès d’un panel de 600 décideurs, dirigeants, financiers et DRH de PME et de ETI (entreprises de taille intermédiaire), afin d’évaluer les conséquences et impacts de cette réforme.

On apprend ainsi que 23% des répondants, toutes fonctions confondues, sont incollables sur la réforme, contre 69% qui avouent n’en connaître que le strict minimum.

Cette réforme, établie pour simplifier la formation des salariés, constitue, pour 49% des sondés, une contrainte complémentaire, entrainant un surplus de tâches administratives. Près de 47% affirment par ailleurs que les mesures de financement vont entrainer une augmentation des dépenses de formation. Ce taux atteint 53% parmi ceux qui maîtrisent la réforme.

Le CPF, plus particulièrement, fait grincer quelques dents : 53% sont persuadés que le dispositif va rendre l’accès à la formation plus complexe. Seuls 27% estiment que le CPF va développer les compétences de leurs collaborateurs.

Point très positif cependant : 59% des répondants, DRH et dirigeants confondus, considèrent la formation comme stratégique dans l’entreprise. Seuls 28% la jugent secondaire. Pour 6%, la formation est encore vue comme une gratification.

Enfin, l’enquête présente un dernier chiffre plutôt troublant : 60% des interrogés affirment que la nouvelle réforme n’apportera pas de changement dans la politique de formation de leur entreprise !

Enquête_Fidal_Formation_Réforme_professionnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *