Côté… Sommeil

Couche-tôt Vs Couche-tard

 

Du soir ou du matin ?

Si vous êtes un oiseau de nuit qui a du mal à émerger dès potron-minet, vous auriez –selon une étude britannique- un risque de mortalité plus élevé que les couche-tôt, au lit avec les poules et levés aux aurores.

En effet, pendant plus de six ans, des chercheurs se sont penchés sur ce problème de santé publique. Ils ont étudié environ 500 000 volontaires, âgés de 38 à 73 ans, répartis en quatre groupes : les matinaux (27%), « les plus du matin que du soir » 35%, « les plus du soir que du matin » (28%) et les noctambules (9%).

Sur toute cette période, les deux derniers groupes présentaient un risque de décès, toutes causes confondues, de plus de 10% par rapport aux deux premiers, avec un taux de maladies cardiovasculaires et de diabète nettement plus élevé. De quoi conforter l’idée que le manque de sommeil est néfaste pour la santé.

Vers une solution ?

L’horloge biologique interne des couche-tard ne correspondrait pas à leur environnement externe. Souvent amateurs de café, d’alcool ou de drogues, ils supportent nettement moins bien le passage à l’heure d’été, une période où l’on observe une recrudescence d’accidents cardiaques. Et ils souffriraient davantage de problèmes neurologiques, gastro-intestinaux et respiratoires.

Toutefois, selon les chercheurs, le monde doit s’adapter aux couche-tard. L’une des solutions avancée pour pallier ces mauvaises habitudes nocturnes, serait de leur accorder une plus grande flexibilité d’horaires de travail : commencer plus tard et finir plus tard. Ce que peuvent déjà faire des travailleurs indépendants !

Des comportements peu faciles à changer nécessitant – pourquoi pas – soit un changement institutionnel, soit un changement des mœurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *