Côté… Outre-Manche

imagesLes Britanniques sont victimes du « succès » de leur langue maternelle. Le monde entier parle anglais, n’est-il pas ? Aussi, jusqu’à présent, parler autre chose que l’anglais était le cadet de leurs soucis. Mais voilà qu’une étude de la Cardiff Business School vient démontrer le contraire : au XXIe siècle, parler uniquement l’anglais devient aussi pénalisant que ne pas parler anglais. Considéré comme un défaut, cela entraverait la croissance du secteur de l’exportation pour les PME britanniques.

L’anglais ne suffit plus : de nombreuses parts de marchés sont perdues faute de compétences dans les langues locales. De plus, le manque de connaissances de la législation et des règles en vigueur peuvent entrainer des difficultés juridiques et des malentendus culturels.

On estime que le Royaume-Uni perdrait ainsi jusqu’à 48 milliards de livres sterling par an, soit 3,5% du PIB.

61% des entreprises désireuses de s’ouvrir à l’international, abandonnent le projet par manque de compétences linguistiques et 70% des exportateurs reconnaissent n’avoir aucune connaissance de la langue du pays dans lequel ils opèrent.

Bien que JM ne soit pas encore prêt à s’expatrier au Royaume-Uni, ces études nous confortent dans notre vocation à vous offrir toutes les clés pour vous permettre d’être compétitifs à l’international.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *