Côté …ÉCRIRE 

 « Écrire» dans l’absolu est un savoir de base ce que l’on apprend à l’école.belgique-un-ecrivain-se-lance-le-defi-d-ecrire-un-livre-en-24h_19601_w250

« Écrire » en milieu professionnel peut être un métier (comme traducteur, rédacteur, journaliste, …)

« Écrire » dans la communication professionnelle est quelque chose entre compétence et savoir de base.

C’est ce 3ème point qui nous préoccupe le plus ! Car savoir écrire dans sa langue maternelle ou dans sa deuxième langue en cas de bilinguisme, est considéré comme une compétence secondaire et requise. Dans le cadre de la nouvelle réforme du CPF on parle désormais de socle des compétences !

La communication en milieu professionnel (en interne ou en externe) s’effectue à 80% par écrit : échanges emails, notices techniques, consignes, compte-rendu, rapports, fiches de protection, fiches de sécurité ou fiches navette, ….  La question « on fait quoi (contenu) et on le fait comment (processus) »  est le véritable point d’ancrage entre la compétence professionnelle (par exemple rédiger une fiche technique) et les compétences secondaires (comment je rédige correctement la fiche), afin de garantir l’efficacité. Ce que j’écris doit être compris et générer la réaction attendue ! 

Or, les entreprises constatent souvent que ce n’est pas le cas et que les écrits, pas assez maîtrisés, génèrent des malentendus, des lenteurs, des retards…. dans le quotidien professionnel. Au final, une perte d’efficacité !

Ce retour de la part de nos entreprises clientes nous  montre l’importance d’une bonne articulation entre le savoir-faire et le savoir de base ou, en d’autres termes entre le contenu et le processusVous êtes les spécialistes du CONTENU et nous sommes les spécialistes du PROCESSUS !

Notre expérience dans l’accompagnement en écriture nous a confirmé que l’approche par les compétences, en situation professionnelle, permet de mettre en évidence les compétences nécessaires à l’exercice d’une activité professionnelle. Ces compétences peuvent être transférées par la suite à d’autres activités ; c’est  donc la transférabilité qui est fortement intéressante dans cette approche. Vous savez construire une phrase avec une grammaire correcte, avec clarté et cohérence : cette maitrise du processus est alors transférable sur d’autres contenus. Le reste est une question de vocabulaire.

Dans une optique de performance et d’accompagnement collaboratif, nos formations, notamment en français écrit, sont adaptées aux problématiques des entreprises et visent un objectif opérationnel clairement défini en amont.

Pour votre information : http://www.jm-formation.com/prestations/competences-cles/

 Ainsi le mot « rédiger » ne se transformera plus en cauchemar !

Écrire deviendra une concentration maîtrisée pour structurer, argumenter et communiquer efficacement au travail !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *