Actualités

Suivez-nous au quotidien

Côté… Mémoire

atelier_memoire_02Vous ne vous rappelez plus l’heure de la prochaine réunion ? Ni le nom de l’hôtel où vous étiez en séminaire ?

Pas d’affolement, ce n’est pas Alzheimer qui vous guette ! L’oubli est quelque chose de normal.

Selon une étude canadienne, l’oubli fait partie du processus de mémorisation.

C’est la faute de l’hippocampe : cette zone de notre cerveau est l’un des centres de la mémorisation dont les neurones se renouvellent tout au long de notre vie.

L’hippocampe effectue en fait un grand ménage parmi les détails jugés superflus afin de pouvoir emmagasiner de nouvelles informations et éviter la saturation ! C’est logique : on ne peut pas renouveler nos neurones sans faire de la place !

Nous appliquons le même principe dans notre ordinateur : pour préserver notre disque dur, nous effaçons régulièrement certaines données et autres mails.

Que l’on se rassure donc quant à notre santé : ce nettoyage de neurones nous permettrait ainsi de prendre des décisions plus rapidement et retenir les informations les plus utiles.

Toutefois, ne vous méprenez pas. Si vous oubliez vos verbes irréguliers en anglais, la terminaison des verbes au passé simple en espagnol, ou comment réclamer un remboursement en français, ce ne sont pas forcément vos neurones qui se rechargent, mais peut-être simplement un petit manque d’attention, de travail personnel…

Côté… Agenda

                            Entre juillet et août, le boire est de bon goût !

images

Eté

Côté… Réunionite

Êtes-vous un(e) adepte inconditionnel (le) des réunions à tour de bras ? JM a d’ailleurs conference-table-23928978parfois du mal à joindre DRH et stagiaires lors de ces – parfois fréquents – moments d’échanges entre collègues et supérieurs hiérarchiques.

Selon une étude réalisée en avril dernier auprès d’entreprises de plus de 500 salariés et de secteurs économiques variés, il semblerait que la moyenne hebdomadaire passée en réunion serait de 4,5h, soit 3,4 semaines par an !!! Un chiffre conséquent, qui grimpe lorsque l’on interroge les cadres.

La question que tout le monde se pose est la suivante : est-ce efficace ?

L’étude montre que les salariés n’en sont pas convaincus, loin de là. 52% seulement jugent ces réunions productives. 18% regrettent le manque d’ordre du jour ou d’objectif clair et précis et 26% ne voient pas la nécessité de leur présence à ces réunions.

Ce qui expliquerait le chiffre des 4 employés sur 100 qui utilisent leur téléphone ou leur ordinateur pour faire autre chose pendant la dite réunion !

En gros, 1 réunion sur 4 est productive et aboutit à une prise de décision.

Autant dire que « la réunionite aigüe » dont souffrent beaucoup d’entreprises se classe parmi les fléaux de l’entreprise moderne !!

Certains de nos stagiaires FLE ( Français Langue Etrangère) nous en font la remarque : nous autres Français aimons les réunions où chacun blablate et s’écoute parler. Reconnaissons-le, nous aimons les belles phrases, l’éloquence. C’est culturel !

CQFD … 😉 

Côté… Ronronthérapie

Black-CatLes Japonais sont extraordinaires. Pour réduire le stress et l’anxiété de leurs employés, des entreprises acceptent les animaux de compagnie dans leurs locaux, qui y dorment et y mangent en toute liberté. Certaines vont même jusqu’à « employer » un chien de bureau qui accueille les arrivants. Pas d’animaux agressifs ou effrayants mais plutôt des bêtes pleines de poils, tel le bobtail de la société Oracle Japan.

Une entreprise a même embauché à plein temps et à des fins thérapeutiques, deux chèvres et deux alpagas ! On leur souhaite un service de propreté et d’hygiène adhoc…

À Tokyo, il existerait une soixantaine de cafés à chats où les félins se promènent parmi les clients et auraient ainsi le don de les apaiser.

Chez JM, nous adorons les bêtes à poils, mais je n’imagine pas un instant Hansel et Gretel sauter sur les genoux de nos stagiaires concentrés…. Ni Isis et Pépita se lover sur les sacs à main ou les vestes. Pour réduire notre stress, nous parlons entre collègues, nous rions … Nous ouvrons les fenêtres et admirons la vue sur les arbres, le quartier de la Confluence…Tout est calme.

Côté… Pentecôte

images-1

Avez-vous fait partie des heureuses et des heureux qui ne travaillaient pas en ce lundi de Pentecôte ?

Pour 3 Français sur 10, ce lundi 5 juin a été un lundi comme les tous les autres. Ni férié, ni chômé. À bosser comme un jour normal. Ou presque. La faute à un ancien Premier ministre, qui décida, suite à la canicule de 2003, d’imposer une  » journée de solidarité  » pour financer  » des actions en faveur de l’autonomie des personnes âgées et handicapées « . L’idée était d’obliger les salariés à travailler sans rémunération, les entreprises devant reverser 0,3% de leur masse salariale brute à la Caisse nationale de solidarité créée à l’occasion. Le lundi de Pentecôte,  traditionnellement férié et chômé depuis Napoléon Bonaparte, fut ainsi choisi parmi les nombreux jours du mois de mai….Inutile de préciser que l’application de ce moment de solidarité s’est révélée très aléatoire selon les entreprises !

Depuis, le lundi suivant le dimanche de Pentecôte est redevenu férié mais le principe de journée de solidarité n’en n’est pas délaissé pour autant. C’est l’employeur qui décide, par accord d’entreprise, entre plusieurs options : soit supprimer un jour de RTT, soit faire travailler les employés un autre jour férié, à l’exception du 1er mai seul férié et chômé de l’année, soit demander aux salariés d’effectuer sept heures supplémentaires, non rémunérées et fractionnées sur l’année. À noter que cette disposition concerne également les temps partiels.

Côté… Agenda

                                 Qui en juin se porte bien, au temps chaud ne craindra rien.

 

imagesJuin